Retour au blog

5 choses à savoir avant d’acheter une voiture électrique d’occasion

Vous voulez acheter une voiture électrique ? Vous pensez à l’occasion ? Voici nos recommandations pour acheter une voiture électrique d’occasion au meilleur rapport qualité / prix.

Chema Bermejo
Oct 26, 2022
Partager

Les ventes de véhicules électriques continuent de progresser, ce qui profite au marché de l’occasion, qui propose des voitures électriques ayant peu roulé et en bon état.

En septembre, 24 182 véhicules 100 % électriques ont été immatriculés sur le territoire français. Pour la première fois dans l'histoire de l'industrie automobile, l'électrique dépasse le diesel. Alors que le secteur représente désormais 13 % des parts de marché, l'année 2022 reste sans aucun doute celle de tous les records. Au final, d'après le baromètre d'Avere-France, ce sont 150 478 véhicules 100 % électriques qui ont été vendus depuis janvier.

Compte tenu de la forte hausse des ventes des voitures électriques, il est tout à fait possible de trouver des voitures d’occasion en très bon état ou même quasiment neuves. Il reste cependant un marché très timide, avec seulement 1,49% des parts de marché au premier semestre 2022. 

 Nous arrivons donc à un moment charnière pour opérer la transition vers l’électrique, en profitant au passage du bonus écologique. Quelle que soit votre motivation (petit budget, crainte des risques liés à l’acquisition d’un véhicule électrique neuf ou souci de réutilisation des produits) et votre situation, si vous envisagez de changer de véhicule en achetant une voiture électrique d’occasion, cet article est pour vous ! 

  

Source : www.autosphere.fr

Le prix est également attractif par rapport à une voiture neuve, bien que, comme pour les véhicules thermiques d’occasion, le prix moyen d’une voiture électrique a explosé. Il s’élève actuellement à 34 000 euros. Cela s’explique essentiellement par la persistance des problèmes rencontrés par les constructeurs pour répondre à la demande de voitures neuves, qui les contraignent à respecter de très longs délais de livraison. La voiture d’occasion s’impose donc comme une bonne alternative pour se procurer un véhicule électrique à court terme.

Renault ZOE, la voiture électrique d’occasion la plus vendue

Au cours du premier semestre 2022, plus de 2 700 voitures électriques d’occasion ont été vendues, dont des modèles neufs immatriculés à zéro kilomètre. Parmi ces ventes, près de 2 000 unités correspondaient à des voitures électriques datant de 1 à 3 ans, ce qui nous donne une idée de leur bon état général.

Côté modèles, la Renault ZOE est pour l’heure la plus vendue, suivie de la Fiat 500 électrique, de la BMW i3, de la Smart Fortwo et de la Nissan Leaf. On relève d’autres modèles comme la Tesla Model 3, la Citroën C-4 ou la Smart Forfour qui portent la liste des voitures électriques d’occasion les plus vendues à huit modèles.

Voici nos recommandations pour tout achat de véhicule électrique d’occasion :

Si vous êtes résolu à acheter une voiture électrique d’occasion, voici les points les plus importants à prendre en compte 

1.  Contrôler l’état général de la voiture

A priori, une voiture électrique d’occasion devrait être en bon état, car la faible quantité de pièces détachées réduit l’usure, surtout s’il s’agit de voitures récentes de 1 à 3 ans. Même les voitures plus anciennes présentent en principe un bon aspect général, car elles sont dépourvues de moteur thermique, le principal équipement qui doit être en bon état dans une voiture d’occasion. L’état d’usure d’autres composants comme le système de transmission, les amortisseurs ou les freins, est en général plutôt bon dans un véhicule électrique s’ils ont été bien entretenus.

Dans tous les cas, et bien que les opérations d’entretien soient moindres pour les voitures électriques, sachez qu’il faudra procéder aux contrôles appropriés des composants.

Néanmoins, en dépit du bon état général que présente la voiture, il y a un point fondamental à examiner et à contrôler soigneusement : la batterie.

2.  La batterie est le principal composant d’une voiture électrique

La batterie est indubitablement l’élément principal d’une voiture électrique, et s’il s’agit d’une voiture d’occasion, il est capital de contrôler son état, car c’est un composant très coûteux. Elle peut avoir été endommagée au fil du temps si la voiture n’a pas été utilisée à bon escient, soit en raison du style de conduite du précédent propriétaire, soit du fait du processus de recharge.

Bien évidemment, il est impossible de contrôler en un clin d’œil l’état de la batterie d’une voiture électrique. Il est donc conseillé de contrôler son état en présence d’experts avant de finaliser l’achat (le service client officiel de l’automobile en question peut vous indiquer l’état réel d’une batterie). Selon l’état de la batterie, une réparation ou un remplacement rapide pour s’avérer nécessaire, ce qui peut aussi influencer tout ajustement du prix, car le coût d’une batterie peut accroître considérablement le prix final du véhicule.

Il faut savoir que les batteries actuelles ont une durée de vie optimale d’environ 10 ans. Étant donné que les premières voitures à grande échelle comme la Nissan Leaf sont arrivées sur le marché en 2010, il est peu probable que vous ayez à remplacer votre batterie de sitôt.

Si possible, avant tout achat, contrôler l’autonomie de la batterie. Pour ce faire, emprunter un itinéraire tout en relevant les kilomètres parcourus et la diminution de l’autonomie, puis comparer les chiffres obtenus à ceux de consommation communiqués par le constructeur du véhicule (la procédure WLTP est la plus fiable en la matière).

3.   Avoir une borne de recharge à disposition

Outre les contrôles nécessaires sur l’état de la voiture électrique d’occasion à acheter, il est recommandé de posséder une borne de recharge privée toujours opérationnelle. Vous pourrez ainsi utiliser votre voiture quotidiennement en toute sérénité, surtout si vous la destinez à de courts trajets (en ville). L’idéal est d’avoir à disposition une borne de recharge à domicile ou dans un garage collectif. Vous trouverez des conseils sur notre site Electromaps sur ce type d’installation afin de vous faciliter au maximum la tâche.

4.  L’autonomie du véhicule électrique

Bien entendu, l’autonomie joue un rôle crucial dans l’utilisation d’une voiture électrique. Pour certains modèles, l’autonomie est relativement faible et dépasse à peine 150 kilomètres, tandis que pour les modèles plus récents, l’autonomie peut atteindre 500 kilomètres. 

Vous devrez donc réfléchir à l’utilisation que vous allez avoir  de votre voiture électrique en tenant compte de ces paramètres. Vous n’aurez aucun problème dans le cas d’un usage quotidien sur de courts trajets. En revanche, si vous voulez l’utiliser « pour tout » ce qui inclut de longs trajets, il est conseillé d’avoir à disposition une voiture qui garantit une autonomie de plus de 300 kilomètres.

 

 

Photo de Mathieu Tamigniau

Cependant, avec Electromaps vous pouvez planifier votre trajet et trouver des bornes de recharges très facilement. 

5.  Vous disposez aussi d’aides pour l’achat d'une voitures électriques d’occasion

La prime à la conversion vise à aider tous les Français, particuliers et professionnels, à acheter un véhicule neuf ou d'occasion en échange de la mise au rebut d'un ancien véhicule.

Vous pouvez bénéficier jusqu'à 3 000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou d'occasion, et jusqu'à 5 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 km neuf ou d'occasion.

La prime à la conversion peut être cumulée avec le bonus écologique. Il existe une surprime d'un maximum de 1 000 euros lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) et qu’il a bénéficié d’une aide similaire attribuée par une collectivité territoriale.

Enfin, la transformation d’un moteur thermique en un moteur électrique, dite « rétrofit électrique », est éligible à la prime à la conversion, au même titre que l’achat d’un véhicule électrique d’occasion.

À tout cela, il convient d’ajouter les grosses économies de carburant que permet l’achat d’une voiture électrique, même en la payant plus cher que son homologue thermique, puisque cet écart est aussitôt compensé lorsqu’on compare le prix du kilowatt/heure à celui du carburant (essence ou diesel).

Enfin, n’oubliez pas de télécharger l’application Electromaps pour rester informé des dernières informations sur les bornes de recharge. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de votre voyage.

Chema Bermejo
Oct 26, 2022
Comparte

Article de blog recommandé