Retour au blog

Septembre 2022 : la progression éclair des ventes de véhicules électriques en France

Les ventes de véhicules électriques ne cessent de croître et septembre 2022 affiche un nouveau record avec 24 182 immatriculations.

Marie Coustenoble
Oct 25, 2022
Partager

En septembre, 24 182 véhicules 100 % électriques ont été immatriculés sur le territoire français. Pour la première fois dans l'histoire de l'industrie automobile, l'électrique dépasse le diesel. Alors que le secteur représente désormais 13 % des parts de marché, l'année 2022 reste sans aucun doute celle de tous les records. Au final, d'après le baromètre d'Avere-France, ce sont 150 478 véhicules 100 % électriques qui ont été vendus depuis janvier.

Une hausse significative des nouvelles immatriculations de véhicules électriques en septembre

En incluant à la fois les véhicules 100 % électriques et les véhicules hybrides rechargeables, les parts de marché du secteur de l'électrique sont désormais de 20,9 %. Or, en septembre 2021, celles-ci étaient de 19,5 %. Depuis janvier 2022, le total des ventes des véhicules électriques de tous types englobe 239 486 modèles, soit une hausse significative de 10 % par rapport aux chiffres de 2021.

Derrière cet engouement qui ne cesse de croître, on retrouve surtout une volonté des Français de ne plus dépendre du carburant, gasoil ou sans plomb, mais aussi d’anticiper la future législation qui interdira la vente des véhicules essences et diesel dès 2035.

Aujourd'hui, on estime que le parc roulant automobile français est constitué de 620 816 véhicules 100 % électriques et d’un total de 995 596 véhicules de tous types (en incluant les hybrides rechargeables).

Vous avez déjà une voiture électrique ? Téléchargez notre application pour trouver des bornes de recharge publiques gratuite partout en France et en Europe. 

telecharger l'application Electromaps pour trouver des bornes de recharge gratuite pret de chez vous

Une baisse des ventes de véhicules hybrides rechargeables

Mais si les ventes de véhicules 100 % électriques explosent, il n'est pas possible d'en dire autant de celles des véhicules hybrides rechargeables. En effet, ces dernières sont en régression, avec une baisse de 13,1 % en comparaison des chiffres de 2021. Septembre 2022 affiche également une baisse de 1,6 % des immatriculations.

La cause de cet essoufflement est multiple, mais elle est à chercher en priorité du côté des constructeurs, qui favorisent nettement les voitures 100 % électriques. Pourquoi ? C'est avant tout un choix stratégique, notamment dû à la pénurie des composants électroniques qui les a forcés à revoir leurs priorités. La vente de véhicules 100 % électriques ayant un impact direct sur le bilan CO2 des constructeurs, il était impératif pour ces derniers de sécuriser ce marché et d'éviter d'éventuelles pénalités financières.

Les meilleures ventes de voitures 100 % électriques en septembre 2022

Pour le mois de septembre 2022, les meilleures ventes de voitures 100 % électriques sont à analyser sous le prisme de deux catégories majeures : les voitures des particuliers et les véhicules utilitaires.

En ce qui concerne les voitures des particuliers, plusieurs marques tirent leur épingle du jeu. Dans le top 10 des ventes, on retrouve ces modèles :

  • Renault Mégane E-Tech (2 897 voitures vendues) ;
  • Tesla Model 3 (2 202 voitures vendues) ;
  • Dacia Spring (2 170 voitures vendues) ;
  • Peugeot e-208 (2 129 voitures vendues) ;
  • Renault Twingo E-Tech (1 387 voitures vendues) ;
  • Fiat 500e (1 269 voitures vendues) ;
  • Tesla Model Y (1 261 voitures vendues) ;
  • Renault Zoé (1 117 voitures vendues) ;
  • Peugeot e-2008 (867 voitures vendues) ;
  • Volkswagen ID3 (632 voitures vendues).
Renault Mégane E-Tech (photo Renault)

Signalons tout de même que si toutes ces voitures connaissent une croissance positive en comparaison des chiffres de septembre 2021, certaines sont en perte de vitesse. C'est par exemple le cas de la Tesla Model 3 qui affiche une baisse des ventes de 22 %. Même constat du côté de la Renault Zoé (-55 %) et de la Volkswagen ID3 (-16 %). À l'inverse, la Tesla Model Y et la Renault Twingo paraissent plus populaires que jamais, avec une augmentation respective des ventes de 193 % et 132 %.

Du côté des utilitaires électriques, la tendance est aux véhicules français, avec entre autres le Renault Kangoo, qui affiche une progression de 301 % par rapport à septembre 2021. Toutefois, le Peugeot E-Partner, le Peugeot Expert et le Peugeot 208 ne sont pas en reste, avec une hausse respective des ventes de 269 %, 125 % et 175 %.

Renault Kangoo E-Tech électrique (photo Renault)

En septembre 2022, ce sont 1 701 nouveaux véhicules utilitaires électriques qui ont été immatriculés. Désormais, leur part de marché s'élève à 5,5 %, soit une évolution significative de 46,9 % comparé à septembre 2021.

Une croissance des ventes de véhicules électriques inégales selon les territoires

Si les ventes de véhicules électriques ont significativement augmenté en septembre 2022, on peut tout de même constater une disparité entre les différents territoires de la France.

En tête de liste des départements qui vendent le plus de véhicules électriques, l'Île-de-France fait ainsi figure de leader, avec 7 645 unités vendues. Elle est suivie par l'Auvergne-Rhône-Alpes et ses 4 664 unités de tous types, ainsi que par la Provence-Alpes-Côte d'Azur et ses 3 313 unités.

Néanmoins, certains territoires de la France semblent encore très en retard dans le développement des véhicules électriques. Par exemple, la Bourgogne Franche-Comté n'affiche que 1 252 unités vendues pour la période de septembre 2022, de même que le Centre-Val de Loire qui n’excède pas les 1 082 unités vendues. De leur côté, la Corse et les DOM-TOM se limitent respectivement à 259 et 4 véhicules électriques vendus.

Vers une baisse des ventes de véhicules électriques en début d’année ?

Il y a fort à parier que les mois d'octobre, novembre et décembre devraient suivre le même chemin et connaître des courbes de ventes similaires en matière de véhicules électriques. Toutefois, les constructeurs s'inquiètent déjà de la baisse du bonus écologique prévue en janvier 2023. En effet, la prime doit passer de 6 000 à 5 000 euros, ce qui pourrait avoir un impact non négligeable sur les ventes de véhicules électriques.

Marie Coustenoble
Oct 25, 2022
Partager

Article de blog recommandé